Item 1 of 4

Disponible en location
58 min
France, 1992

Production : Les Films d'Ici, INA

Programmé par Arnaud Lambert

Français

Parole



Résumé


Serge Daney a été collaborateur des “Cahiers du cinéma”, avant d’en devenir le rédacteur en chef dans les années 1970, puis responsable des pages cinéma et éditorialiste à “Libération”. Il fut enfin l’un des fondateurs de la revue de cinéma “Trafic”. En 1992, dans ces entretiens avec Régis Debray pour l’émission Océaniques, celui qui se définit comme un “ciné-fils”, fait défiler sa vie et les films qui l’ont vu grandir. En racontant le cinéma américain (Hawks, Hitchcock…), la “Qualité française”, la Nouvelle vague, Mai 68 et la politisation de la cinéphilie, l’irruption de la télévision et de ses codes spectaculaires, il nous lègue non seulement une mémoire mais surtout une morale de l’image.

L'avis de Tënk


En 1992, quelques semaines avant sa disparition à 48 ans, Serge Daney revient sur son existence de critique cinéphile. Dans un quasi-monologue de plus de trois heures, testamentaire et pénétrant, il expose les grands moments de son parcours et la manière dont s’est élaborée, aiguisée par la lecture des "Cahiers du cinéma", sa morale de l’image.
Cet entretien nous livre un regard singulièrement vivant sur le cinéma et le monde, électrisé par le plaisir de penser, non seulement les images mais la vie-même ! Manière pour nous de comprendre qu’être cinéphile  – ou "ciné-fils" (car il s’agit bien-là de filiation et de fidélité) –, consiste en bien autre chose que simplement d'aimer le cinéma.

Arnaud Lambert
Réalisateur

 


Pour aller plus loin, un extrait tiré de la troisième partie du film, révélateur de la manière dont Serge Daney aborde le cinéma et les images.

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4