Item 1 of 4

Archive

72'

États-Unis, 2011

Musique originale : Bryin Dall Production : Marie Losier

Programmé par Line Peyron



Résumé


“The Ballad of Genesis and Lady Jaye” retrace l’histoire de l’artiste Genesis Breyer P-Orridge et de sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye, qui par amour décidèrent de se fondre en une seule entité. Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, Genesis a défié les limites de l’art et de la biologie. En 2000, Genesis débute une série d’opérations afin de ressembler trait pour trait à Lady Jaye, une performance risquée, ambitieuse et subversive. “The Ballad of Genesis and Lady Jaye” relate cet acte ultime d’amour et de dévotion.

L'avis de Tënk


Histoire d’amour queer : Genesis, trans, star de la musique underground new yorkaise tombe amoureux·se de Lady Jaye. Passion totale qui devient l’art lui-même où la chirurgie est requise comme un pacte amoureux ultime : se ressembler… Être l’être aimé… Marie Losier court derrière les moments de cette vie comme une jeune groupie caméra à la main, tentant de ne rien rater d’évenements banals de musiciens stars qui prennent le bus, le train, l’avion, qui discutent à la maison, au maquillage et qui font de leur amour leur œuvre magistrale. On a l’impression de voir une succession de clips, Genesis distille ses récits, petites légendes de la musique pop, on se croit dans un road-movie sur un quelconque groupe de musique en vue et finalement c’est à une tragédie que l’on assiste.
Où est le passé ? le futur ? La chirurgie, la transsexualité et la mort visent un futur où l’amour, l’art triompheraient en un seul geste.

 

 

Claire Simon
Réalisatrice

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4