Item 1 of 4

Disponible en location

30'

Allemagne, 2018

Musique originale : Robert Pilgram Production : Film University Babelsberg, RBB (Rundfunk Berlin-Brandenburg)

Programmé par Luc-Carolin Ziemann



Résumé


Basé sur des images d’archives, le documentaire animé “Tracing Addai” raconte l’histoire d’un jeune homme d’une vingtaine d’années vivant en Allemagne et dont l’intention est d’aider les gens. En 2013, Addai rejoint un groupe salafiste en Syrie. Quelques années plus tard, la mère d’Addai rencontre Ilias, de retour de Syrie. À travers leurs histoires personnelles, le film reconstruit peu à peu l’histoire d’Addai.

L'avis de Tënk


Au début de sa vingtaine, Addai laisse tout derrière lui, sa vie en Allemagne, son éducation, ses amis et sa mère. Il rejoint un groupe salafiste en Syrie et rencontre Ilias, lui aussi venu d'Allemagne. Tous deux veulent "servir un but supérieur" en Syrie. D'un côté, ils se sentent frères, et de l'autre, ils font tout pour ne montrer aucune faiblesse et éviter les conversations privées. Alors que depuis l'Allemagne la mère d'Addai tente désespérément de persuader son fils de se repentir, celui-ci s'enfonce dans une vie en état de guerre. Psychologiquement, aussi. À partir de documents d'archives et des déclarations d'Ilias, qui prit contact avec la mère d'Addai depuis sa prison, la réalisatrice Esther Niemeier, qui connaissait bien Addai elle-même, reconstitue son histoire. En utilisant la rotoscopie, la réalisatrice modifie l'image des protagonistes afin de protéger leur identité, mais tente néanmoins de donner une réponse à la question du "pourquoi".

Luc-Carolin Ziemann,
Programmatrice, auteure et formatrice cinéma

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4