Item 1 of 4

30 jours
58 min
France, Belgique, Allemagne, 1997

Production : Morgane Films Co-auteur•rices : Pierre Hanau

Programmé par Amarante Abramovici

Français, Portugais
Français

Les films de Doclisboa



Résumé


Abderrahmane Sissako quitte la Mauritanie en 1980 pour Rostov en Russie afin d’y étudier le cinéma. Là, il se lie d’amitié avec Baribanga, un combattant de la liberté angolaise. 16 ans plus tard, avec une seule photo de Baribanga dans sa poche, Sissako décide de se rendre en Angola, un pays encore en proie à des troubles, et de rechercher son compagnon perdu. Le film est un récit de cette quête pour retrouver son ami, une réflexion sur sa propre vie, mais aussi un puissant portrait d’un pays en pleine transformation.

L'avis de Tënk


Le voyage de Sissako dans son propre passé l’emmène jusqu’en Angola, à une époque où le pays a déjà subi 20 ans de guerre civile, une guerre favorisée par les intérêts insatiables des puissances étrangères pour les richesses minières du pays, en plus de la longue guerre de libération qui avait éclaté en 1961. Le film entremêle l’histoire personnelle de Sissako et ses années d’études de cinéma en URSS et les témoignages des guerres angolaises, l’un des conflits les plus meurtriers de la Guerre froide. Le film est une quête et, comme c’est souvent le cas dans les contes traditionnels africains, les réponses se trouvent dans le cœur des spectateurs plutôt que dans un quelconque but ultime. Sissako franchit les frontières nationales et défie les réductions historiques simplistes, nous invitant à partager un cinéma où le témoignage personnel et la mémoire collective peuvent surmonter les blessures de la domination coloniale et ses itérations actuelles.

Amarante Abramovici
Programmatrice à Doclisboa
et curatrice de la rétrospective “La Question coloniale”

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4