Item 1 of 4

31 jours
21 min
Sénégal, 1955

Production : Groupe Africain de Cinéma

Programmé par Amarante Abramovici

Français
Français, Anglais

Les films de Doclisboa



Résumé


L’Afrique est-elle en Afrique ou sur les bords de la Seine ? Interrogations aigres-douces d’une génération d’artistes et d’étudiants exilés à Paris et à la recherche de leur civilisation, de leur culture, de leur avenir. Ce film, considéré comme le 1er premier film de cinéastes africains, a été réalisé sous le patronage du Comité du film ethnographique du Musée de l’Homme.

L'avis de Tënk


Afrique-sur-Seine, souvent considéré comme le premier film réalisé par des cinéastes africains, aurait dû être tourné en Afrique, plus précisément au Sénégal, dans ce qu’on appelait alors l’Afrique occidentale française – un pays d’abord colonisé par les Portugais, puis remis aux Français au 19e siècle. N’ayant pas obtenu l’autorisation de tourner dans leur pays, Mamadou Sarr et Paulin Soumanou Vieyra – le premier étudiant africain noir en cinéma à l’IDHEC – ont retourné la caméra et réalisé cette courte ode à la vie africaine à Paris, qui constitue en fait l’un des premiers portraits de l’immigration africaine. De jeunes hommes et femmes noirs arpentent les rues de Paris, apparemment remplis de l’espoir d’une société post-raciale et lumineuse. Et pourtant, l’interdiction initiale hante chaque plan du film, où les personnages apparaissent isolés sur fond de bâtiments de la ville de la puissance coloniale.

Amarante Abramovici
Programmatrice à Doclisboa
et curatrice de la rétrospective “La Question coloniale”

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4