Item 1 of 4

38 jours
84 min
France, 2018

Musique originale : Abdoulaye Cissé Production : Les Films d'un jour
Français, Espagnol, Mooré, Lyélé
Français, Anglais

Histoire



Résumé


En 1986, six cents enfants orphelins et ruraux du Burkina-Faso sont envoyés à Cuba avec la mission d’apprendre un métier et revenir développer leur pays en pleine révolution. Mais après l’assassinat en 1987 du président burkinabé, Thomas Sankara, la liquidation de la Révolution par Blaise Compaoré et la fin de la Guerre Froide, comment revenir, se construire, exister ?

L'avis de Tënk


Il y a comme un contraste stimulant qui traverse ce film : celui entre des images d'archives d'état précaire, en évanescence à force d'avoir traversé les décennies, et la mémoire vive et vivante de ceux et celles qui témoignent d'une expérience faite de peurs, d'angoisses et d'espoirs qui a bouleversé leur vie. Et au regard du sort réservé à ces orphelins, marqué par un double dépaysement au nom d'une révolution aujourd'hui lointaine, se dégage le sentiment d'un énorme gâchis. S'il n'y avait pas là cette volonté inépuisée d'accomplir une mission inachevée, celle d'apporter sa pierre pour construire ce pays qui ne voulait plus vraiment d'eux mais qui aurait plus que jamais besoin d'eux. Avec Les Orphelins de Sankara, Géraldine Berger nous propose un saisissant retour sur une histoire méconnue marquée par la fidélité à un engagement et une lutte dont les slogans, proférés comme jadis, en espagnol, peuvent eux aussi aujourd'hui paraître « en évanescence », mais dont le sens reste intact.

 

Jürgen Ellinghaus
Programmateur, réalisateur

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4