Item 1 of 4

Disponible en location

8'

Arménie, 1992

Production : Les Studios de télévision Erevan

Programmé par Christophe Postic, Pascale Paulat

undefined


Fragments d’une œuvre



Résumé


Dans le train de Moscou à Erevan, Pelechian filme, caméra à l’épaule, des hommes et des femmes d’âges et d’ethnies différentes. Tous pris dans le défilement du voyage, ensemble malgré eux, toute figure se dilue dans sa contemplation et tourne à l’abstraction. “Fin” est un hymne au voyage où l’action est rythmée par le son des wagons sur les rails. “Fin” compose un diptyque avec le film “Vie”.

L'avis de Tënk


Un train de cinéma, le temps d’un voyage avec ses fragments de corps et de vie saisis à la dérobée, visages, profils, regards, rires, sommeil… Plans saisis dans les effets de la lumière, modelés par le son du roulis continu, bousculés par les sursauts du train. Les détails du temps suspendu du voyage, donnent forme à un autre "Nous", une communauté éphémère qui s’enfonce dans l’obscurité. Fin.
"Vie". Et soudain la lumière vint, et la couleur fut.
Le cinéma de Pelechian possède une force organique et nous imprègne avec insistance.

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du documentaire à Lussas

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4