Item 1 of 4

Disponible en location

72'

Liban, 2015

Production : Chaghig Arzoumanian

Programmé par Aurélien Marsais

Arméniens

Français, Anglais


Festivals



Résumé


Nazareth avait douze ans, Lousaper était encore un nouveau né lorsque le génocide arménien perpétré par les turcs ottomans débuta en 1915. Le film trace les chemins d’exils qu’ils parcoururent ; depuis leur village de Burunkila jusqu’à Beyrouth, passant par Le Caire, l’orphelinat de Saida et celui de Jbeil, avant de se retrouver, des années plus tard autour d’une table, où ils s’aimèrent et décidèrent de fonder une famille. Ses yeux sont ceux de mon père et à présent ils sont les miens.

L'avis de Tënk


Chaghig Arzoumanian, en conteuse, retrace près de 500 ans d’histoire non seulement familiale, mais plus généralement celle de la communauté arménienne forcée à l’exil. La cinéaste ouvre des portes grinçantes sur le passé : à la recherche des traces de l’histoire dans les paysages traversés par les membres de sa famille, l’histoire semble se répéter mais également se transmettre. Plutôt que d’appréhender ces soubresauts comme des fixités, c’est bien d’un mouvement dont il s’agit, celui d’un exil, où apprendre à "faire de son sac une maison revient à faire du monde sa maison".

Aurélien Marsais
Coordinateur des États généraux du film documentaire - Lussas

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4