Item 1 of 4

Disponible en location

17'

Qatar, France, Liban, 2020

Production : Orane Gibier

Programmé par Aurélien Marsais

Français, Arabe

Français, Anglais


Essais



Résumé


C’était une nuit sombre. L’homme était épuisé d’être pour toujours l’étranger, d’être montré du doigt parce qu’il parlait l’arabe et sa femme le français. De ce couple impur, était né un fils métis. Cette nuit-là, il regarda le ciel et se mit à crier. Loin dans l’Univers, une voix répondit. L’Étoile bleue lui promis qu’un avenir meilleur l’attendait sur une autre planète, un endroit en sécurité où il n’aurait plus peur. L’homme se mis à rêver de s’y échapper pour toujours.

L'avis de Tënk


À partir d’archives familiales et d’un admirable travail de collage aux allures fantastiques, Valentin Noujaïm nous livre dans "L’Étoile Bleue" un conte politique dédié aux « étoiles arabes ». Il rend ainsi hommage à ses parents et grands-parents, originaires d’Égypte et du Liban, empêché.e.s de vivre leur amour dans une France largement excluante envers les populations immigrées. Mais aussi à tous.tes les hommes.femmes brun.es en exil victimes de cette oppression sourde, rendu.e.s aphones d’avoir trop longtemps été empêché.e.s de crier. Puis, le film nous invite à nous rappeler que le cri d’un seul homme pourrait se transformer en vague, provoquant le hurlement des autres.

Aurélien Marsais
Programmateur

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4