Item 1 of 4

Disponible en location
5 min
France, 1993

Musique originale : Jean-Christophe Camps Production : ADR Productions, Trans Octo Vision

Programmé par Daniel Deshays

Français

Écoute



Résumé


Un boxeur endormi rêve dans un train d’un combat victorieux.

L'avis de Tënk


À quelles illusions, quelles mémoires, vers quels rêves sommes-nous ici introduits ? Le musicien Jean-Christophe Camps à rejoint Karim Dridi pour esquisser l’idée tant sonore que visuelle du poème perdu. Ils nous offrent un monde sonore, mémoire du boxeur et du spectateur, cette matière brûlante du combat : transe de la foule hurlante, harangue de l’entraineur. Un parfum de rêves baigne la beauté de ces hallucinés qui offrent leur vie au ring sacré. Beauté recherchée par Genet dans la violence et le danger, dans cet espace fantasmé et l’enivrante crainte du KO. Le poète notait dans La Galère :
Nous allions en silence à travers des palais
Où la mort solennelle avait passé sa vie.
Espace de gloire des humbles, des misérables et des meurtris. Ténèbres ; à l’instar du noir argentique, noirceur d’un peuple exclu. Cérémonie volcanique qui soupèse l’équivalence des corps fourbus. De quel rêve s’agit-il, quels désirs ? une simple rage de vaincre.

 

 

Daniel Deshays
Ingénieur du son

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4