Item 1 of 4

Archive

99 min

Libye, Royaume-Uni, 2018

Musique originale : Katya Mihailova Production : HuNa Productions, SDI Productions

Programmé par Olivier Barlet

Anglais, Arabe

Français, Anglais


Coup de cœur



Résumé


Tourné sur cinq ans, “Freedom Fields” suit trois footballeuses et leur équipe dans la Libye postrévolutionnaire, alors que le pays sombre dans la guerre civile et que les espoirs utopiques du Printemps arabe commencent à se dissiper. À travers les yeux de ces militantes inhabituelles, le film nous donne à voir la réalité d’un pays en transition, où les histoires d’amour et les aspirations personnelles se confrontent à l’Histoire. Un film intime sur l’espoir, la lutte et les sacrifices, dans un pays où les rêves semblent un luxe.

L'avis de Tënk


"On ne choisit généralement pas le moment, le lieu et le mode de notre révolution" : avec ce constat en début de film, Naziha Arebi place d'emblée la détermination des footballeuses dans sa dimension politique. Elle les suit sur cinq ans : une relation s'établit qui ancre le film dans une féconde intimité. C'est leur résistance au quotidien, ce combat acharné pour transcender le destin du mariage, pour ne pas seulement exister comme mères nourricières dans ce monde d'hommes, mais aussi pour dépasser leurs déceptions, frustrations et colères, que Naziha Arebi documente avec une belle maîtrise dans le contexte d'une Libye encore en proie à la guerre et à l'insécurité. Elles ne tendent pas le poing ni n'assènent de slogan : elles se battent simplement pour que la révolution les concerne aussi, dans une affirmation essentielle que le sport met en exergue, celle de disposer librement de son corps.

Olivier Barlet
Critique de cinéma et rédacteur pour Africultures

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4