Item 1 of 4

Disponible en location

79'

Corée du Sud, France, 2020

Musique originale : Oan Kim Production : Miru Pictures, Paraíso Production

Programmé par Documentaire sur grand écran

Français, Coréen

Français, Anglais



Cinéma & peinture, regards croisés



Résumé


Un fils tente de comprendre son père à travers l’obsession qui a occupé la majeure partie de sa vie : peindre des gouttes d’eau. Ce symbole d’une certaine sérénité asiatique révélera peu à peu une origine tragique, ancrée dans l’histoire troublée de son pays.

L'avis de Tënk


La vie de certains artistes en arrive parfois à se transformer en une quête obsédante. Le Polonais Roman Opalka a peint jusqu’à sa mort la suite des nombres sur toiles blanches, le Coréen Kim Tschang Yeul a choisi, quant à lui, de déposer des empreintes de peinture comme autant de gouttes d’eau. Comme s’il s’agissait de traquer une seule et unique chose qui, se multipliant, se dérobe et s’épuise. Alors le cinéma peut servir à remonter vers la source de ce courant sans fin. L’entreprise est d’autant plus impérieuse qu’elle est conduite ici par Oan Kim, le propre fils de l’artiste. Celui-ci, avec sa co-réalisatrice Brigitte Bouillot, va tenter de comprendre ce que fait son père à travers ce qu’il a vécu, de sorte que leur film est à la fois une anamnèse et une renaissance. La guerre, la famille, la solitude formeront l’archipel d’où se détachera peu à peu l’œuvre d’un homme qui peint comme il pleut.

Hervé Gauville
Écrivain et critique

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4