Item 1 of 4

Archive

undefined min

undefined,


Programmé par Pascal Catheland

undefined




Résumé


En 2003, Lucie écrit une lettre à l’homme qui a abusé d’elle de l’âge de 8 ans à 12 ans et se résout à la lui porter en main propre, où qu’il soit. Elle filme elle-même ce périple qui devient progressivement un exorcisme aussi nécessaire que douloureux. Une décennie plus tard, son fils retrouve les enregistrements et décide de terminer l’entreprise commencée par sa mère. Présenté en 2015 aux RDIM, le film obtient une mention spéciale de la Compétition internationale courts métrages.

L'avis de Tënk


"Elle pis son char" fonde son dispositif sur un principe d'alternance formelle évident, à savoir les images DV enregistrées par Lucie lors de son voyage et celles HD filmées par son fils 10 ans plus tard. Ce choix de cinéma permet au film de dégager toute sa puissance émotionnelle. En effet, chaque régime d'image porte en lui la signature de son auteur et tisse la relation qui les unit l'un à l'autre. Au-delà du cri de rage d'une femme contre le salaud qui a abusé d'elle, le film devient le cri d'amour d'un fils pour sa mère. Dans cet entrelacs bouleversant, le film trouve une portée universelle.

Pascal Catheland
Réalisateur

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4