Item 1 of 4

36 jours
60 min
Tunisie, 1976

Production : Inter Médias Production
Arabe, Français
Français, Anglais

Années 70 : des images se lèvent



Résumé


Fatma, étudiante, doit présenter un exposé à l’université. Cet exposé nous permet de plonger dans l’histoire ancienne pour faire revivre les femmes célèbres de l’histoire tunisienne et les grandes figures de l’indépendance amazigh. Trois générations de femmes et trois manières de prise de conscience sont relatées dans ce film : La période 1930-1938, qui trouve son aboutissement dans la création de l’Union des Femmes Tunisienne. La période 1938-1952, qui montre le rapport entre la lutte des femmes et la lutte nationale pour l’indépendance. La période d’après 1956 et jusqu’à nos jours, avec les acquis de la femme tunisienne en ce qui concerne le Code du Statut Personnel.

L'avis de Tënk


Dans ce film féministe volontairement didactique, Selma Baccar convoque à la fois la mythologie des grandes figures et l’empathie pour les souffrances passées de son peuple. Par un dispositif innovant entre documentaire et fiction, Baccar démocratise sa réinterprétation de l’histoire tunisienne et incite ainsi à une poursuite de la lutte des femmes pour leurs droits. Cela valut à son film d’être censuré par le régime de Bourguiba, qui en avait pourtant fait la commande pour célébrer « l’année internationale de la femme » en 1975, mais qui n’a pas reconnu dans ces séquences adroitement tissées le discours officiel qu’il avait voulu promouvoir. De l’instrument de propagande qu’on lui commandait, Salma Baccar a fait un film engagé, critique et riche de propositions nouvelles « pour un accès à une vie meilleure », selon les mots que Fatma prononce elle-même dans les dernières minutes du film.

 

Mathilde Rouxel
Historienne du cinéma

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4