page.societaire.title

page.societaire.title

page.societaire.subtitle

page.societaire.description


Une plateforme de diffusion

Image animée expliquant les apps

Disponible en Europe francophone, la plateforme fonctionne sur abonnement et propose 6 nouveaux documentaires chaque semaine, disponibles pendant 2 mois. Ces titres sont sélectionnés par un comité de programmation, et ne sont souvent diffusés... que sur Tënk !

Tënk n’est pas une banque de films, mais un catalogue unique élaboré chaque semaine par des spécialistes du genre. Les titres diffusés sont des regards alternatifs sur le monde, ils font figure d’exception dans le flot des images qui traversent nos sociétés.

→ 300 films SVOD par an (par abonnement)
→ 1 400 films TVOD (en location)
→ 360 000 lectures de films en 2021

• Une communauté d’abonné·es

Tënk compte aujourd’hui 10 500 personnes abonnées à titre individuel. Professionnel·les de l’audiovisuel, de la culture, des chercheurs ou des étudiants dans les sciences humaines... ces abonné·es trouvent dans la programmation une exigence éditoriale à l’intersection de l’art et du savoir.

Cette conjugaison de disciplines fait de Tënk un support pédagogique et permet d’accueillir également 80 structures abonnées. Écoles, universités, bibliothèques donnent accès à leurs élèves ou adhérent·es à la plateforme. Parmi elles, on compte La Fémis, l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs ou l’EHESS. Aussi, par volonté de faire du documentaire un espace de discussion, Tënk est accessible dans les Centres Sociaux pour diffuser des films qui permettent le débat auprès d’un public éloigné des salles.

Et pour sensibiliser un public de plus en plus grand au cinéma documentaire, Tënk a tissé au fil des années des partenariats avec des médias comme Mediapart ou Radio France. Par ces alliances, leurs larges audiences visionnent des documentaires à contre-courant des images médiatiques.


La défense de la création documentaire

Tënk possède une vision vertueuse du cinéma, dans laquelle la diffusion en ligne, sans exclusivité de droit, ne concurrence pas les salles et dans laquelle l'activité de la plateforme permet de soutenir des films qui en ont besoin. Certains de ces choix, ambitieux, peuvent avoir un impact sur notre économie, mais répondent à nos missions premières et à nos valeurs : la diffusion et le soutien du cinéma documentaire.

• Le préachat

Depuis 2018, Tënk aide 15 films par an à voir le jour grâce à des dispositifs de préachat. Le préachat se traduit par des apports numéraires et en industrie. Ces apports sont valorisés à hauteur de 15 000€ par film. Nous retrouvons ces documentaires dans de grands festivals européens et dans les salles de cinéma.

Pour sélectionner des films à soutenir, Tënk s’entoure de partenaires (Mediapart, CNAP, Département de l’Ardèche, TV7...) et lance des appels à films dont les critères varient en fonction de chaque dispositif.

L’apport en industrie prend la forme d’une résidence dans les locaux de Tënk pour réaliser la post-production (les dernières étapes de fabrication) du documentaire dans de bonnes conditions. Montage image et son, étalonnage, mixage en auditorium, les équipes de films sont accueillies à Lussas en Ardèche dans les studios de Tënk, 110 m2 dédiés à la postproduction.

Voici des films à visionner sur la plateforme qui ont été accompagnés par un dispositif de préachat :

 

• Des ressources techniques : les studios de Tënk

Pour accueillir les films dans les meilleurs équipements, la coopérative a aménagé 110 m2 d’espaces dédiés à la postproduction. Cet équipement, unique en Ardèche et rare en Auvergne-Rhône Alpes, permet d’accueillir les documentaires préachetés par la plateforme Tënk mais peut également être loué pour tout type de projet cinématographique : fiction, animation, court, moyen ou long-métrage...

Avec deux salles de montage, une salle d’étalonnage, une salle de montage son et un auditorium de mixage cinéma de 52 m2, les studios de Tënk offrent les conditions optimales pour les dernières étapes de la réalisation d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles.

• Soutien des sorties salles : le label Oh My Doc!

Unissant leurs spécificités éditoriales, France Culture, La Cinémathèque du documentaire, Les Écrans, Mediapart et Tënk ont décidé de fonder le label Oh My Doc! pour soutenir la communication des distributeur·rices d’une dizaine de films par an, dès leurs sorties en salle.

 

page.societaire.ensavoirplus

Une coopérative ardéchoise

• Une industrie culturelle en ruralité

La coopérative Tënk est née et basée à Lussas, village d’Ardèche réputé pour accueillir depuis près de 30 ans les États généraux du film documentaire. Dans ce village de 1 200 habitant·es, 40 personnes travaillent au sein de 10 structures qui couvrent toute la chaîne de la filière documentaire : formation, production, distribution, diffusion, action internationale... Elles sont regroupées dans le tiers-lieu « L’imaginaïre ».

Dans cet écosystème, l’équipe salariée de Tënk, résidente sur place, est composé principalement de personnes moins de 40 ans, et majoritairement de femmes.

• Le choix d’une société coopérative

De forme privée et d’utilité sociale, le statut SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) s’inscrit dans le courant de l’économie sociale et solidaire, système économique qui place l’humain - et non le profit - au cœur du projet. Ainsi, Les 130 sociétaires qui détiennent le capital social de la coopérative ont tous 1 voix, peu importe le nombre de parts sociales qu’ils détiennent. Ces sociétaires sont des personnes physiques ou morales, et réunissent des professionnel·les du documentaire, des partenaires, abonné·es et soutiens.


page.societaire.devenez

page.societaire.devenezDescription

Que signifie devenir sociétaire ?

Qu’est-ce qu’une part sociale ?

Cela prend-il beaucoup de temps ?

Le placement d’argent dans la société Tënk est-il sûr ?