Item 1 of 4

Available for rent

19'

France, Haïti, États-Unis, 2004

Original music : Julien Lourau Production : Les Films à Un Dollar

Programmed by Olivier Barlet

Français, Créole haïtien

Français, Anglais


Société



Synopsis


"Je suis le cochon créole. Je suis qui je suis. Je suis le porc de vos ancêtres. Il n’y a aucun porc sauf moi, ce porc créole, noir, apocalyptique, porc du nouveau monde dont le sang a lavé les esclaves de leur péché, dont la chair est ta chair, jusqu’à la fin des temps."

Tënk's opinion


Une pièce trouvée devant la Cathédrale de Port-au-Prince suffit pour convoquer l’ingérence américaine dans l’Histoire haïtienne, représentée par l’extermination des cochons noirs créoles sous la dictature en 1978 pour les remplacer par les cochons roses du Nord. Symboles de l’identité haïtienne, leur sang gicle comme celui des esclaves, et comme ceux qui luttèrent pour l’indépendance. Aujourd’hui, les cochons rescapés se nourrissent des détritus des bidonvilles tandis que la diaspora est happée par le mercantilisme, comme le père du réalisateur qui spécule sur la valeur du cochon. C’est ce tourbillon dichotomique mâtiné de religions de l’imaginaire haïtien que retisse avec brio Michelange Quay aux sons du jazz du saxophoniste Julien Lourau. “In God we trust” : le poète Dominique Batraville baptise un jeune cochon avec la pièce de monnaie américaine, et le sacrifie pour sceller l’alliance maléfique tout en affirmant la dignité de tous les pauvres.

Olivier Barlet
Critique de cinéma et rédacteur pour Africultures

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4