Item 1 of 4

Archive

140'

Allemagne, France, Algérie, 2017

Original music : Cosmic Neman, Dr Schonberg Production : Centrale électrique

Programmed by Olivia Cooper Hadjian

Arabe, Français, Grec, Anglais

Français, Anglais


Les films du festival de Locarno



Synopsis


En 1860, le Sahara algérien est très convoité. À partir d’archives des premières expéditions scientifiques et campagnes de domestication conduites par les colonisateurs français en Afrique du Nord, “Le Fort des fous” suit une communauté de jeunes nomades et de baroudeurs alors qu’ils imaginent une société utopique en réponse au système impérialiste. Des reconstitutions, des improvisations et des entretiens sont menés avec les habitants d’Alger, de l’île de Cythère et de la communauté Prosfygika d’Athènes pour décrire une temporalité alternative et un espace autonome, en réfléchissant à la transmission et la réappropriation de l’histoire et en ravivant des souvenirs du passé comme stratégies de résistance.

Tënk's opinion


En trois parties, "Le Fort des fous" fait résonner l’Algérie coloniale dans la Grèce en crise. La musique de Cosmic Neman et Dr Schonberg accentue l’atmosphère ambiguë de la première partie du film, qui restitue la duplicité d’entreprises de sujétion pouvant prendre l’aspect séduisant de simples jeux. De cette série de tableaux elliptique et presque sans paroles aux entretiens-fleuves finaux, deux visages de la domination se font écho. À l’arrogance d’une société qui prétend devoir en civiliser une autre répond celle d’une structure économique négligeant les vies sur lesquelles elle se fonde.

Olivia Cooper Hadjian
Membre du comité de sélection de Cinéma du réel,
critique pour Critikat

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4