Item 1 of 4

Archive

83'

États-Unis, 2013

Original music : Kurt Stenzel Production : Snowfort Pictures, Caméra One Télévision, City Films, Endless Picnic

Programmed by Jérémie Jorrand

Anglais, Français, Espagnol

Français


Sélection Quinzaine des réalisateurs - Cannes 2013


Les films du Festival de Cannes



Synopsis


En 1975, le producteur français Michel Seydoux propose à Alejandro Jodorowsky une adaptation très ambitieuse de “Dune” au cinéma. Ce dernier, déjà réalisateur des films cultes “El Topo” et “La Montagne sacrée”, accepte. Il rassemble alors ses “guerriers” artistiques, dont Jean Giraud (Moebius), Dan O’Bannon, Hans-Ruedi Giger et Chris Foss qui vont être de toutes les aventures cinématographiques de science-fiction de la fin du siècle (“Star Wars”, “Alien”, “Blade Runner”, “Total Recall” etc.). Le casting réunit Mick Jagger, Orson Welles, Salvador Dali, David Carradine ou Amanda Lear, mais également son jeune fils Brontis Jodorowsky, Pink Floyd et Magma acceptent de signer la musique du film… L’équipe de production recherche 5 millions de dollars pour finaliser le budget et se heurte à la peur des studios hollywoodiens qui craignent le tempérament de Jodorowsky…

Tënk's opinion


Comment créer un "film-prophète", un objet sacré, qui représenterait pour ses spectateurs l'arrivée d'un "Dieu artistique" ? Lorsqu'on est Alejandro Jodorowsky, on ne fait pas de concession : on cherche à s'entourer d'artistes géniaux (peut-être parce qu'on se considère un petit peu génial, aussi). Le récit du film, mené par l'artiste lui-même, nous emmène dans les petites histoires qui ont abouti à la création d'un film non-fabriqué, mais qui, dans l'esprit de beaucoup, garde une immense importance pour l'histoire du cinéma de science-fiction. Où l'on vante la "vision" de Jodo – que lui-même ne se prive pas de confirmer. Où l'on apprend que Dalí serait payé 100 000 dollars la minute utile, que Pink Floyd mange des Big Mac, que le hasard fait bien les choses, que Jodo déteste le pouvoir de l'argent, que Jodo a les poches bien remplies, et qu'il a une notion du respect des femmes pour le moins questionnable.

Jérémie Jorrand
Responsable de l'éditorial et de la programmation de Tënk

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4