Item 1 of 4

Available for rent
72 min
Japon, 1975

Production : Imamura Productions

Programmed by Claire Simon

Japonais
Français

Les films de Shōhei Imamura



Synopsis


Shōhei Imamura, magnétophone en bandoulière et micro à la main accompagne une vieille dame dans les rues à la recherche de son terrible passé, découvrant pas après pas comment d’innombrables jeunes filles japonaises, appelées “karayukis”, furent enlevées et prostituées en Malaisie et à Singapour au début du siècle. Imamura regarde comment l’Histoire de son pays s’est faite aux dépens de ces jeunes filles qu’il décrit comme “les éclaireurs de l’expansionnisme japonais”, et comment le coût de la guerre fût en partie financé par leur terrible travail….

Tënk's opinion


La liberté de ton est de mise, car la vérité n’attend pas et l’impatience d’Imamura à la connaître ne permet pas l’académisme. Il est impératif pour lui comme pour nous de connaître la vie de Kikuyo enlevée à 19 ans de son Japon natal et les étapes de son esclavage sexuel. Dans le port, sur un bateau, elle nous raconte le voyage sans retour. Le bordel est toujours là et au détour d’une porte, on découvre des femmes assises qui attendent les clients. Voir la vie passée de Kikuyo s’incarner dans le présent du tournage telle est l’urgence d’Imamura. À la question "Vous avez déjà joui ?", "Non jamais" répond Kikuyo tout en cheminant vers l’hospice pour saluer les dernières karayukis. Au cimetière, à peine quelques pierres marquent leur existence.

Claire Simon
Réalisatrice

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4