Item 1 of 4

Archive

10'

Belgique, 2019

Original music : Francesco Nchikala Production : Atelier Graphoui, Picha asbl, Twenty Nine Studio & Production

Programmed by Jérémie Jorrand

Français

Anglais


Les films de DOK Leipzig



Synopsis


Par la force des choses et surtout des machines, nous sommes devenus des êtres somnambules, des damnés de la terre, des cobayes de l’histoire et de la machine.

Tënk's opinion


On est né caillou et on redeviendra caillou. L'un des tours de force du film de Franck Mukunday et Tétshim, c'est de représenter un pigeon en vol, un nageur, ou un enfant qui joue, en animant – c'est-à-dire en rendant vivants – des petits cailloux. C'est d'une grande virtuosité technique, mais ce n'est pas tout. Le film décrit une ville congolaise au pied d'une mine d'extraction de cobalt et/ou lithium à destination des moteurs des jolies voitures électriques qui parcourent les rues de nos villes avec leur doux son feutré. Il nous montre l'endroit où, pour ne pas polluer ici, nous préférons intoxiquer là-bas. Le choix du caillou comme matière d'animation est en plein dans le mille : chaque individu de cette ville-là est la terre même que l'on exploite. Chaque individu, en fait, est la terre même que l'on exploite.

Jérémie Jorrand
Responsable de l'éditorial et de la programmation de Tënk

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4