Item 1 of 4

Available for rent

100'

États-Unis, 2020

Production : Asili Vision

Programmed by Aurélien Marsais

Anglais

Français


Grand Prix Cinéma du réel 2021


Les films de Cinéma du réel



Synopsis


L’histoire du groupe de libération MOVE, victime notoire d’un attentat à la bombe de la police en 1985, s’entrelace avec la vie du réalisateur à l’époque où celui-ci était membre d’un collectif d’activistes afro-américains vivant sous le même toit dans l’ouest de Philadelphie. En s’articulant autour de ce qu’Asili a pu décrire comme une “reconstitution spéculative” de son expérience, les vies rejouées par des acteurs dans un appartement aux couleurs vives sont entrecoupées par des interventions de membres de MOVE et des lectures d’auteurs, poètes et artistes qui gravitaient autour de ces luttes de libération.

Tënk's opinion


Tout commence avec Ritch et la malle de livres et de vinyls héritée de sa grand-mère. Dans ce trésor foisonnant, on retrouve pêle-mêle des auteur·es et musicien·nes afro-américain·es, fondateur·trices ou héritier·es de la pensée des mouvements de libération noire : Du Bois, Malcolm X, Baldwin, Mingus, Davis… Ces œuvres constituent la fondation d’une communauté fictive – La maison d’Ubuntu – située dans West Philadelphia, quartier qui a vu naître et disparaitre dans le sang l’organisation MOVE. Armés de leurs livres et de leurs instruments de musique, les membres de cette communauté naissante cherchent à se rééduquer et se libérer de l’idéologie blanche et capitaliste. Que ce soit d’inspiration du socialisme africain (Nyerere, Nkrumah ou Sankara), que par les poèmes de Sonia Sanchez, le spoken word d’Ursula Rucker ou une pièce d’Aimé Césaire, c’est une expérience de préservation et de “self-care” d’une communauté noire qui est à l’œuvre, déterminée à se redéfinir elle-même. Ephraim Asili propose ici une reconstitution actualisée, pleine d’humour et de politique qui résonne pour bien des communautés oppressées.

Aurélien Marsais
Programmateur

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4