Item 1 of 4

Archive
33 min
Russie, Pays-Bas, France, 2005

Production : Kossakovsky Film Production

Programmed by Jean-Marie Barbe



Synopsis


Un petit garçon de deux ans, Svyatoslav, se voit dans un miroir pour la première fois. Il ne sait pas encore ce qu’est un reflet et il ne sait pas que son cinéaste de père fait de lui le héros d’une aventure. En découvrant un “autre” petit garçon, entouré de ses jouets, Svyato teste l’image inconnue. Son frère aîné et son grand-père accompagnent la découverte, en images familières des “autres”, presque silencieuses, attentives.

Tënk's opinion


Pour ce film très construit, Victor Kossakovsky avait privé son fils depuis sa naissance de reflet, supprimant tout miroir dans la maison, attendant le jour où son fils serait en âge de marcher, jouer et être acteur de lui-même. Ce jour arrivé, le film tente de saisir ce moment premier de la découverte de sa propre image. Le film, dans cet énoncé, n’a donc rien d'exceptionnel, les psychanalystes ont étudié et théorisé le stade du miroir depuis bien longtemps. Mais, on comprend à la vision de "Svyato" qu’on aurait tort d’en être blasé, tant le documentaire dans son déroulé nous donne à vivre cet instant originel et les différentes phases que l’enfant traverse en moins d’une heure. Le spectacle de cette expérience est constitutif d’une fonction du cinéma et Kossakovsky s’en amuse. Reflets, ombres chinoises… assurément un voyage aux origines de l’image.

Jean-Marie Barbe
Producteur, coordinateur éditorial de Tënk
et co-fondateur des États généraux du film documentaire de Lussas

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4