Item 1 of 4

Archive

57'

Costa Rica, Allemagne, France, 1982

Production : INA, Women Make Movies, Droits réservés

Programmed by Federico Rossin

Espagnol

Français


Histoire



Synopsis


Au Costa Rica, l’éducation et les conventions façonnaient le “macho”, de l’enfance à l’âge adulte, en même temps qu’elles consacraient la domination des hommes sur les femmes : à deux jours, les oreilles des fillettes étaient percées pour marquer la distinction ; elles étaient ensuite envoyées dans des écoles pour apprendre la couture. À 15 ans, elles étaient emmurées en vue du mariage. Il y a 30 ans, Valeria Sarmiento mettait en lumière des codes partagés dans le monde qui sont encore d’actualité.

Tënk's opinion


Dans ce moyen métrage tourné au Costa Rica par la force des choses (à l’époque, aucun pays de la région ne lui accorde un visa), Valeria Sarmiento déconstruit une à une les étapes de la formation du macho latino typique. Mais "Un homme, un vrai" est en réalité un film sur les femmes, réalisé délibérément sans la frontalité ni le ton de dénonciation du cinéma féministe et militant des années 70 : pas de voix off, pas de revendication directe. L'horreur de la domination masculine est révélée peu à peu par les témoignages des hommes, tout est montré sans aucune concession mais de manière oblique, comme dans un miroir inversé. Grâce à l'élégance de sa stratégie de montage, Sarmiento révèle l'artifice, l'idéologie et la violence qui se cachent derrière des identités passivement acceptées en tant que naturelles. À travers un humour féroce et une structure polymorphe mêlant cinéma direct, courtes séquences détournées et ralenties (des mélodrames avec Jorge Negrete), mise en scène des chansons de mariachi dans un décor naturel, Sarmiento nous offre un instrument de critique raffiné à la valeur formelle et culturelle inchangée.

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4