Item 1 of 4

40'

Allemagne de l'Est (RDA), 1961

Production : DEFA-Studio für Dokumentarfilme

Programmed by Jürgen Ellinghaus

Allemand

Français


Histoire



Synopsis


Karl Gass aborde la guerre d’Algérie en trois chapitres stylistiquement distincts. Avec d’abord des aspects méconnus d’un conflit généralement perçu comme principalement franco-algérien, à savoir les implications de la RFA à travers ses intérêts industriels mais aussi les nombreux recrues allemandes de la Légion étrangère. Après cette élucidation du rôle que l’Allemagne de l’Ouest joua dans le conflit, le film aborde, à travers le portrait de l’aide-soignante Aïcha dans un camp de réfugiés à la frontière avec la Tunisie, l’impact traumatisant de la guerre sur les enfants, les familles et les réfugiés. Il se termine sur un appel émotionnel à la solidarité avec les Algériens.

Tënk's opinion


“Allons enfants… pour l’Algérie” est l’œuvre de Karl Gass, un des grands noms de la production documentaire est-allemande qui marquera une génération entière de documentaristes de feu la RDA. S’autorisant quelques amalgames qui desservent sa portée et autres tendancieuses manipulations dans ses montages, cette virulente dénonciation de l’impérialisme franco-(ouest-)allemand établit des parallèles entre la guerre coloniale et le fascisme nazi tout en suggérant la persistance de ce dernier. L’instrumentalisation du conflit colonial va jusqu’à y puiser des arguments justifiant la construction du mur de Berlin. Mélangeant des styles différents, les propos du film reprennent les schémas bien établis de la doxa marxiste-léniniste en vigueur dans le bloc de l’Est. Si le film porte un “autre regard” sur la guerre d’Algérie, il porte aussi toutes les marques de la propagande de la guerre froide.
Sur les relations entre la DEFA, Karl Gass et René Vautier autour de leurs tournages maghrébins, voir ce texte de Perrine Val : https://allemagnest.hypotheses.org/617

Jürgen Ellinghaus
Programmateur, réalisateur

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4