Item 1 of 4

Archive

40'

Japon, 1992

Production : Naomi Kawase

Programmed by Christophe Postic, Pascale Paulat

Japonais

Français, Anglais


Fragments d’une œuvre



Synopsis


Ce film ouvre une série de documentaires autobiographiques où Naomi Kawase revient sur ses origines et cherche à conjurer sa “solitude de naissance”. Elle rassemble les morceaux d’une enfance brisée. Naomi Kawase a 23 ans lorsqu’elle décide de partir à la recherche de son père, cet inconnu dont les seules traces qu’elle possède sont quelques photographies et son livret de famille. Tandis que sa mère s’occupait de sa carrière, Naomi a grandi chez ses grands-parents. Néanmoins, elle garde quelques impressions fugaces de la vie en famille et du bien-être éprouvé aux côtés de ses parents. En dépit des mises en garde de sa grand-mère, Naomi ressent la nécessité d’appeler son père.

Tënk's opinion


Naomi Kawase ouvre ses carnets de route intimes avec "Ni Tsutsumarete - Embracing", premier volet du diptyque composé avec "Kya Ka Ra BaA". La recherche du père prend ici la forme d’une enquête et d’une déambulation sensible. Explorer ses films, c’est découvrir un geste cinématographique où la caméra est le prolongement du corps de la cinéaste et de ses sensations. La matière du film Super 8, ses tremblements, la désynchronisation de l’image et du son et les effets de distanciation de la cinéaste par rapport à elle-même, nous font partager une expérience sensorielle singulière.

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du documentaire à Lussas

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4