Item 1 of 4

Available for rent

63'

France, Lebanon, 2018

Original music : Éric Cordier Production : Alaa Mansour

Programmed by Aurélien Marsais

Arabic

French,English


Essays



Synopsis


“Maybe this place doesn’t exist. Maybe this place exists in an imaginary film that can never seem to come to an end. In the beginning, there is the death of a memory,” writes the filmmaker about her film. This film takes place in Ainata in the south of Lebanon. Through a mosaic of images and voices, the film tries to map the stories of its inhabitants, unfolding into multiple territories. Archives and landscapes of the present intertwine to build a film that springs from a single detail: the gaze of a young woman.

Tënk's opinion


Alaa Mansour, dans un travail minutieux de l'archive et de la narration, vient ici recomposer une mise en scène d'un territoire, "du détail jusqu'au tout". Nous sommes à Aïnata, au Sud du Liban, une terre notamment malmenée par les invasions successives de l'armée israélienne jusqu'à l'été 2006. Mais Aïnata a vécu à travers les siècles, et ses populations se souviennent, à l'image de ce gardien d'un palais en ruines. Déroulant le fil d'un texte poétique, la réalisatrice propose alors quelques pistes pour questionner les discours et les images. Que signifie vivre, rêver, se souvenir et mourir à Aïnata ?


Aurélien Marsais
Programmer

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4