Item 1 of 4

Archive

6'

France, Jamaïque, 2018

Production : Dayanis D&V

Programmed by Charlène Dinhut

Sans dialogue


Danser sans entraves



Synopsis


À Spanish Town, Jamaïque, des jeunes gens dansent en bord de route, sous une pluie torrentielle et tandis que l’orage gronde. Filmé en octobre 2017 pendant des inondations, cette vidéo questionne le lien entre la météo, ses tempêtes et l’imagination corporelle. Les mouvements des danseurs Jamaïcains, en compagnie de l’artiste, font référence au Dancehall jamaïcain populaire, un style de danse sexualisé que Cecilia Bengolea considère comme imprégné de pouvoirs de guérison. L’orage et la pluie fournissent les rythmes sur lesquels la chorégraphie est synchronisée, et la musique Dancehall est perceptible dans la basse fréquence en arrière-plan.

Tënk's opinion


Artiste, chorégraphe et danseuse, Cecilia Bengolea filme ici une étrange circulation entre le ciel et la danse, entre la météo et les corps. L’orage est tour à tour menaçant et complice tandis que les danseurs s’exécutent, que la rapidité de leurs mouvements s’allie à l’électricité de l’air. Les corps bravent la tempête, en plein exercice de leur virtuosité, détrempés par la pluie, encouragés par la pluie. Derrière eux, ce sont les phares aveuglants des voitures qui délimitent la scène, et c’est la foudre qui éclaire et dévoile les alentours. "Lightning Dance" rend compte de l’empreinte des ouragans sur la Jamaïque et, dans ce grand entremêlement d’énergies, de mouvements, de formes, choisit de conserver aussi les regards, les sourires, les connivences des danseurs qui travaillent ensemble.

Charlène Dinhut
Programmatrice et commissaire d’exposition

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4