Item 1 of 4

29 days

43'

Quebec, 1979

Production : GIV

Programmed by Julia Minne

French


Bandes de féministes



Synopsis


Through fictional reenactments and testimonies, this video demonstrates how women experience rape and all forms of aggression in the street, in the home and in the workplace. It explains how fear, humiliation and frustration become part of women’s daily lives, and how all this violence against women in so many ways contributes to their overall oppression.

Tënk's opinion


Ce documentaire majeur et peu diffusé aujourd’hui est le fruit d’une collaboration entre deux pionnières de la vidéo légère qui travaillèrent respectivement dans les collectifs Vidéo Femmes à Québec (Helen Doyle) et le Groupe Intervention Vidéo à Montréal (Hélène Bourgault) dans les années 1970-1980.
Réalisé en 1979, “Chaperons rouges” est l’un des premiers documentaires québécois à aborder frontalement les violences sexuelles dans un Québec encore absorbé par sa quête d’indépendance. Film audacieux à la forme hybride, entre performances dansées (Christiane Viens) et entrevues viscérales, les deux réalisatrices nous invitent plus largement à réfléchir au devenir de nos luttes féministes. Bien avant le mouvement #MeToo, les témoignages du film dévoilent des récits de survivance et de résilience et font écho aux milliers de messages des victimes diffusées sur nos réseaux sociaux. Ici la vidéo remplace nos claviers d’ordinateur pour saisir l’urgence d’une époque et mettre en lumière des femmes qui s’insurgent et brisent le silence.

 

 

Julia Minne
PhD student and programmer

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4